Search
  • Magali

Happy New Year from France !

Si je pouvais seulement exprimer ces 3 derniers mois en onomatopée et en soupirs, cela me prendrai autant de lignes que l’article que je vais écrire ! Donc je vais faire des mots et des phrases pour être sûre que tout le monde comprenne mieux, mais je vais résumer !

Tout d’abord, je dois dire que le temps est passé très très vite, car je n’ai pas fait la moitié des choses que je devais faire, mais qu’en même temps c’est tellement lent que j’aimerai déjà être en mars pour que Catherine et les chats soient là avec moi et qu’au moins le déménagement soit une chose du passé. Mais nous parlerons du futur plus tard… Laissez-moi d’abord résumer ces 3 moins très intenses.

J’ai vu ma famille, beaucoup de famille avec pleins de bonnes occasions comme on les aime ! Il y a eu des 40ans à Halloween, des 25 ans surprises, des repas du dimanche, des repas et des marchés de noël, des vins chauds et des apéros. Bref, on n’a pas oublié de s’amuser! Certains sont venus de loin, et on les avait pas vus depuis longtemps, et d’autres de très très loin, comme la maman de Catherine arrivée de Nouvelle Zélande pour les fêtes et repartie mi janvier. Et j’ai aussi un peu voyagé quand même, Catherine est venue me voir en novembre, puis j’y suis allée en décembre. Elle est ensuite venue pour noël, et nous sommes partie après à Girona, en Espagne, chez son frère Mickael. Pour moi c’était la première fois, que j‘allais chez eux. Comme Mickael et sa copine Jude sont en train de monter leur brasserie (doskiwisbrewing.com), nous les avons aidés 2 jours à peindre l’entrepôt qui servira aussi de bar. Nous sommes ensuite rentrées à Londres pour le (dernier cette fois) Nouvel an. Ma cousine Marion nous a rejointes pour une petite semaine ou nous avons passé tous les jours à visiter. Ca m’a fait beaucoup de bien car j’ai pu revoir beaucoup d’endroits de Londres que je n’aurai pas vu sinon. Et nous sommes rentrées toutes les deux en France début janvier.

Qui veut visiter Barcelone de toute façon en vacances ?

Ça, c’était pour le côté fun… maintenant parlons travail, projet, préparatifs et travaux!

Il a fait beau et plutôt chaud pendant pas mal de temps avant noël, j’ai donc pu faire pas mal de choses dehors au Boulay. Je me suis prise de passion pour le ramassage de champignons, en ramassant une vingtaine de variété différentes, pour ensuite réaliser qu’aucune d’elles n’étaient bonnes. Mais c’était drôle, on a bien rigolé avec mon oncle Dom, qui a quand même essayé de m’aider.

J’ai donné mon « premier » cours d’anglais à mon cousin Mathieu, j’étais pas mal rouillée et aucune idée si j’ai bien fait ou pas, mais j’espère pouvoir recommencer bientôt, et avec plus de monde si possible :)

J’ai enfin trouvé un déménageur pour notre retour! A un mois et demi près, on commençait légèrement à stresser là aussi… Notre retour se fera donc en camion, pendant la nuit de jeudi 7 à vendredi 8 mars, avec notre chauffeur Darran, les deux chats, et tout ce qu’on pourra faire rentrer dans le camion :)

J’ai du dire au revoir à notre architecte qui devait s’occuper de notre rénovation et finir les travaux en janvier. Ce qu’on peut dire, c’est qu’on ne lui fera pas de la pub à celui là ! Du coup après un autre rendez-vous et des excuses mais pas d’action, et au bout de pas mal (trop) de relances, j’ai le plaisir de dire que nous allons signer avec une autre architecte qui elle a su reprendre le train en marche comme elle dit. On croise donc les doigts pour cette fois, sachant qu’en 4 rendez vous, on a avancé plus vite qu’en 1 an et demi avec Migraine ! J’ai eu le plaisir de rencontrer nos maçons, menuisiers, plaquistes, plombier et couvreurs et on espère pouvoir en dire plus très bientôt… Pour l’instant, retour à la case départ.

Le cauchemar de la rénovation

J’ai aussi rencontré un nouveau membre d’Aquatiris, qui est venu voir si tout se passait bien avec notre jardin assainissement. J’ai eu une petite frayeur car il y avait des trous de souris ou rats et j’avais peur qu’ils fassent des tunnels ou creusent trop loin… Mais rien de sérieux heureusement, et il a même été surpris de voir à quel point nos roseaux avaient enraciné pour sa première année, il a même rapporté des bouts de racines à son bureau pour les montrer à ses collègues ! Il m’a ensuite guidé sur comment organiser le décor autour du jardin.

Concernant la maison, les choses avancent donc très lentement, mais ça avance. Dom et papa sont venus enlever les dernières choses avant de commencer la destruction. Et ils ont démonté la cuisine complètement ! Nous allons donc vivre dans le camping-car jusqu’à cet été.

Bye Bye cuisine…

J‘ai passé du temps à démarcher des assurances mais aucune chance. Reste plus qu’à lire tous les devis qui arrivent cette semaine… et de grandes décisions seront à prendre… Je me suis aussi fait plaisir et commencé quelques récupérations de déco par ci par là que l’on réutilisera dans la maison.

La lanterne était originalement une lampe tempête à pétrole, puis papa l’avait branchée comme lumière à l’entrée de la maison, elle ne fonctionnait plus et avait été changée. Ce sera notre future lampe de salon.

Le jardin, lui n’a pas trop avancé physiquement et globalement, mais nous y avons passé pas mal de temps quand même durant les beaux jours. Mon oncle Christophe est venu me former sur la taille des pommiers pendant 2 jours. Il m’a même fait grimper aux arbres et j’ai pu affronter mes vertiges ! J’ai beaucoup appris et espère pouvoir m’y mettre toute seule sur le deuxième verger. L’idée est d’avoir d’ici un ou deux ans moins de pommes mais plus grosses, ce qui facilitera la cueillette et la qualité des pommes, qui verront beaucoup plus le soleil. J’ai aussi commencé à « sauver » le 2ème verger de tout le lierre qui l’envahit et tue les pommiers progressivement. J’ai suivi une formation en ligne de permaculture et l’idée est de garder cette zone sauvage, pour l’accès aux animaux, mais de pouvoir y accéder pour récupérer les fruits. Chantier à suivre. J’ai commencé le calendrier pour nos semences, mais notre sol n’est pas encore prêt, il va donc falloir que l’on se dépêche une fois rentrées. Enfin, mon dernier jour au Boulay avant de rentrer à Londres, Christophe est venu installer notre ruche piège, cadeau spécial pour Catherine. Celle-ci attrapera un essaim d’abeille errant aux beaux jours, enfin on espère en tout cas, et ce sera la première case cochée pour Catherine ! Nous avons une autre formation sur les ruches fin février, espérant partager avec Christophe nos découvertes.

Taille des pommiers et installation de l’attrape essaim

Côté Tiny House et projet hébergement, j’avoue que j’ai pas mal stressé à cause des banques. Ce deuxième crédit s’annonce plus difficile à avoir et sans travail je commence à avoir un peu peur qu’il soit refusé. J’essaye donc de parler à autant de gens possible de notre projet. Hubert m’a aider à envoyer mon dossier aux bonnes personnes et j’ai rencontré une personne à l’office de tourisme mais sans nouvelle depuis… Il y a beaucoup trop de « si » et d’hypothèses, choses que je déteste, mais c’est normal j’imagine. Si on a l’autorisation de l’installer, si le crédit est accepté, si les gens viennent, si on croule sous les charges…. Bref vous voyez un peu l’idée! Bonne nouvelle, j’ai reçu juste après noël les images 3D de notre future Tiny ! Il y pas mal de choses à changer mais sur le coup mon cœur s’est totalement emballé quand j’ai vu l’email. Nous travaillons aussi avec papa sur le trajet des tranchées pour installer l’eau et l’électricité dans le champ. Avec Catherine nous avons aussi finalisé notre enquête sur les hébergements, pour pouvoir l’intégrer dans notre étude de marché et avoir plus de détail sur les services que nous offrirons. Si vous ne l’avez pas encore fait, cela prends 5minutes, et vous aurez toute notre gratitude :) Dans tous les cas, un grand merci à tout ceux qui y ont participé, à ceux qui m’on aidé à la maison et au jardin, ceux qui lisent mes dossiers et me corrigent quand il le faut, ceux qui me nourrissent quand je dois manger au chaud et qui m’hébergent quand je dois me lever tôt le matin… Et enfin un grand merci à ceux qui continuent à dire qu’on va y arriver, même quand parfois on a du mal à y croire nous même! Je peux vous dire qu’on relit vos messages plus souvent que vous ne le pensez :)

Notre premier Romanesco a poussé après des mois de retard ! Comme quoi il ne faut pas abandonner trop vite :)

Qui pourra se lasser de voir ce spectacle tous les jours devant sa maison ?

50 views

Recent Posts

See All

Details

Le Boulay 2

Le Bourg D'Iré

Segré en Anjou Bleu

49520, France

le_boulay@outlook.com

Join our mailing list

  • Facebook
  • Instagram

© Le Boulay