Search
  • Magali

Meetings Galore!


Cette fois nous sommes de retour ensemble, bien motivées et avec beaucoup de choses à organiser. Nous sommes arrivées Jeudi en fin de matinée et papa est venu nous chercher à Nantes après avoir assisté aux funérailles de son frère Albert, décédé en début de semaine d’une longue maladie. Les circonstances n’étaient donc pas parfaites pour retrouver la famille mais j’étais contente de revoir la famille Boultoureau que je n’avais pas vu depuis longtemps. Une fois avoir dit bonjour à maman et aux petits et avoir mangé vite fait, nous sommes partis directement au Boulay avec les affaires que maman avait préparé, on a de la chance quand même quand on y pense...


A notre arrivée les 2 artisans qui ont construit notre filière assainissement finissaient de ranger leur matériel, ils nous ont​​ expliqués ce qu’ils avaient fait jusqu’à maintenant et ce qu’il restait à faire avant l’inspection finale, qui sera donc demain. Cela faisait trop bizarre de voir enfin les choses bouger et quelque chose de nouveau dans notre champ. C’est la première fois que de vrais travaux sont réalisés depuis que l’on a acheté la maison. Avec tout ça la famille qui débarque après les funérailles, les émotions qui s’entremêlent, les questions qui se posent et tout va très vite. Je suis déjà dépaysée! Une fois la maison prête et propre pour notre petit weekend, nous sommes allés manger de très bonnes lasagnes chez mon oncle Hubert avec papa. Nous avons aussi revu mon cousin Jérôme, que je n’avais pas vu depuis l’année dernière et qui a reçu récemment son capacitaire pour élever des papillons à Terra Botanica, il est le seul dans le Maine et Loire à avoir ce certificat. Bravo cousin!


Vendredi matin, réveillée de bonne heure à cause d’une fourmi qui marchait sur mon front, nous avons fait un peu de travail dehors avant de prendre nos vélos direction Le Manoir de la Vieille Douve. Nous avons rencontré Chris, une dame anglaise qui a restauré avec son mari presque toute la propriété pour faire des chambres d’hôtes au cœur du Bourg d’Iré. Après une visite de chaque pièce, nous nous sommes installées sur sa terrasse avec un café et nous lui avons posé un tas de questions, de comment elle est arrivé ici à ce qu’ils font aujourd’hui, et son parcours, à elle et son mari, est fantastique. Nous la remercions beaucoup pour le temps qu’elle nous a consacré. De retour au Boulay, il est presque l’heure pour le rendez-vous final des travaux et le grand verdict du Spanc si la filière sera approuvée ou non.

Dominique de l’entreprise Aquatiris est venu inspecter le travail des artisans, puis Aurélien du Spanc est venu inspecter le travail d’Aquatiris. C’est le Spanc qui a le dernier mot à dire si la filière est fiable à la régulation française. Ils sont restés à peu près deux heures dans le champ, en plein soleil, je ne pensais qu’à mon estomac qui gargouillait et aux coups de soleil que j’allais prendre aujourd’hui, même si j’avais mis de la 50+ ! Mais au final, tout est signé et approuvé ! Une superbe nouvelle célébrée au bon jus de pomme d’oncle Jojo ! Après un bon repas, nous avons commencé à enlever autant de mauvaises herbes que l’on pouvait autour de la maison. La vitesse à laquelle tout à poussé depuis la dernière fois que je suis venu est incroyable ! J’espère que nos légumes pousseront aussi vite !

Ce soir nous allons prendre l’apéro chez Dominique et Monique, et ma cousine Laëtitia et son copain Julien sont venus de Lyon en vacances avec leurs filles Mathilde et Faustine. Il fait encore chaud et c’est tellement génial de pouvoir être dehors comme en été. Nous sommes restées diner bien sûr et avons passées une très belle soirée.


Ce matin, pas de fourmi sur ma tête. Par contre il y en a une sur mon bras, mais d’où viennent ces fourmis ? Pas de temps à perdre, nous avons rendez-vous à la banque pour rencontrer notre nouvelle conseillère, et pour discuter de notre prochain prêt possible pour financer les travaux. Catherine commence à stresser pas mal, car au final, tout se joue sur son salaire, et la pauvre elle est ressorti blanche de la banque. Une fois rentrées nous avons travaillé un peu plus dans le jardin avant de faire un feu pour notre premier barbecue de l’année ! Puis retour au boulot ! Ce ne sont pas des vacances ! Autant dire qu’avec cette chaleur, nous sommes restées à travailler dehors et on a un peu ignorer la liste des choses que l’on voulait faire la dernière fois ! Ma copine Aurore est ensuite arrivée avec ses 2 enfants, elle n’était pas revenue depuis le tout début et a été très impressionnée par tout ce que l’on a fait jusque maintenant. On a du mal à se rendre compte quand on vient souvent j’imagine, mais pour elle c’était déjà beaucoup, et ça nous a remotivé !

Puis mon parrain Bernard et ma tante Jeannine sont arrivés eux aussi, ils doivent exécuter aujourd’hui 3 lapins, et Catherine était très curieuse de découvrir ça, même si elle n’a pas pu tout regarder. Dur à voir et encore plus à faire soi même, au moins ils savent d’où vient leur nourriture... Je ne sais pas encore si dans le futur nous serions capables de le faire nous même. Une fois tout le monde parti nous sommes allées chez nos copains Solène et Anthony pour un autre barbecue, à croire que c’est l’été ! Une très longue journée donc et ça faisait du bien de se retrouver dans son lit au final.

Avant Aprés


Avant Aprés

Ce matin, cela devait arriver à un moment ou un autre j’imagine, mais nous nous retrouvons infestées de fourmis. Partout, dans les vêtements de Catherine, dans sa valise, dans nos cartons... il est 8h du matin et nous voilà en train de déménager nos affaires dehors avant même de pouvoir prendre notre café ! Encore une fois, ce ne sont pas des vacances !!! Pensant avoir enlevé un maximum de choses et en voyant qu’elles restaient maintenant dans le placard, nous avons pu commencer notre journée normalement. Aujourd’hui il fait encore plus chaud et mes parents vont nous rejoindre pour un autre barbecue un peu plus tard. Nous commençons par travailler à l’ombre et enlever encore et toujours ces mauvaises herbes. Certains pensent qu’on est un peu folles de faire ça à la main, mais c’est tellement relaxant ! En plus c’est très facile, même si on se fait piquer par des orties toutes les 10 minutes ! C’est plus un « contrôle » de racines si on peut dire, et on peut déjà voir la différence avec les premières années où cela pousse beaucoup moins épais qu’avant. Bref, j’ai commencé à faire le feu pour le barbecue, et comme le vent s’est levé, j’ai eu beaucoup de mal à le faire partir, mais c’était tellement bon. Puis Monique et Dominique sont arrivés avec ma cousine Aurélie que je n’avais pas vue depuis super longtemps, je lui ai montré la maison et tout ce qu’on avait fait, que d’émotions ! Chantal, Jojo et Annick sont aussi arrivés et ont visité notre nouvel assainissement. Comme Catherine voulait absolument finir ce qu’elle avait commencé pour cette dernière journée, elle nous a laissé boire un verre et est partie nettoyer le hangar, ce qui nous prend d’habitude une demi-journée à deux, lui a pris quelques heures et elle a tout fini ! Elle est trop forte. Quand elle est revenue nous sommes allés avec Jojo, Dom et Aurélie au vide grenier annuel du Bourg D’Iré. On est arrivé à la fin mais on a quand même rencontré quelques personnes très intéressantes, dont un monsieur qui avait une jeep datant de la seconde guerre mondiale, mais il n’a pas voulu nous la vendre. Jojo a acheté des crêpes pour tout le monde et quand on est rentré le temps commençait à se gâter un peu, puis tout le monde est parti. Comme c’était notre dernier jour en France, nous avons voulu en profiter jusqu’au bout, donc nous nous sommes remises au travail. Pendant que Catherine finissait avec le hangar, j’ai fait un pailli sur les premiers filtres de roseaux pour que l’humidité reste pendant notre longue absence. Une fois le barbecue nettoyé et les restes mangés, il était temps d’aller au lit, mais comme d’habitude, il faut bien qu’une araignée vienne nous stresser juste avant, et je pense qu’il est nécessaire de promouvoir notre spider catcher, qui est l’un des mes cadeaux d’anniversaire le plus utilisé que j’ai jamais eu, utile à tout moment, même quand Catherine prend sa douche ! De mon côté, je ne pouvais pas fermer un œil à cause de cette histoire de fourmis, donc j’ai fais une liste de toutes nos questions à l’architecte pour le rendez-vous de demain matin, jusqu’à épuisement.


Notre dernière journée commence de bonne heure et il est temps de nettoyer avant l’arriver de Marc Migraine. Il est venu avec un nouveau plan et nous avons pu approfondir nos demandes et parler de dates. Il a répondu à toutes nos questions et nous avons discuté de ce qui vient ensuite. Il est tellement doué pour nous mettre à l’aise et pour nous donner envie d’aller plus loin. Donc si tout va bien, les travaux pourront commencer en septembre, et devraient se finir avant Noël. Une fois parti, nous sommes allées dire au revoir à Hubert et Marie-Claude et avons pris la route pour Châteaubriant. Cette fois, je pense avoir légèrement mal calculer notre trajet et les bouchons d’après 16h nous ont presque fait rater notre avion. On a du courir jusqu'à la porte d’embarquement et Catherine a vraiment stressé sur ce coup là ! A ne pas refaire...

Comme d’habitude, une visité très rapide mais avec beaucoup de choses de faite. Tous nos rendez-vous ont été productifs même si quelques résultats sont invisibles cette fois. Nous avons vu famille et amis, pas tous mais je me dis que le temps se rapproche où nous pourrons prendre le temps d’aller voir tout le monde. En attendant nous avons hâte de revenir et d’en faire toujours plus. Hâte d’avoir les plans finaux de Marc, de rénover et d’être à l’aise dans la maison.

Alors on se dit à bientôt, avec une nouvelle liste de choses à faire, et n’oubliez pas, notre porte est toujours ouverte à votre venue, même si nous avons beaucoup de choses à faire, votre énergie et curiosité nous motive plus que tout !

Take care !

56 views

Recent Posts

See All

Details

Le Boulay 2

Le Bourg D'Iré

Segré en Anjou Bleu

49520, France

le_boulay@outlook.com

Join our mailing list

  • Facebook
  • Instagram

© Le Boulay